10 avril 2019

Merci

Merci. Merci petit corps de me porter un peu partout dans l’espace et le temps, d’avoir la force de soulever ton propre poids, au moins, de fonctionner comme il faut à peu près, de transformer mon manger en moi, de remplir mes poumons d’air frais sans trop que j’aille à y penser pis de faire battre mon coeur tout le temps sans mon intention. Toi t’es moi pis moi je suis toi pis je suis reconnaissante d’être ce corps qui interagit sans jamais s’arrêter avec tout ce qui se passe partout. Moi tout ce que je vois c’est de la couleur peau mais tout en dedans c’est une machine toute chaude et formidablement fragile qui, merci pour toujours, fonctionne comme elle doit en ce moment, même si elle lui manque quelques petits bouts et qu’il y a un peu de rouillé dans les coins. Merci pour tout. Vraiment. Tu et je fais de notre mieux. 🖤🤸🏻‍♂️

© Frédéric Gingras 2019