Mais même la terre

Parfois quand tu as cette drôle de petite impression que tu as toujours un pas de retard sur toi-même dans une course dont tu ne connais pas l’arrivée, ne t’en fais pas. Même la Terre elle ne sait pas où elle va elle arrête pas de tourner en rond regarde. Mais tout va bien quand même. Parce qu’il n’y a pas de ligne d’arrivée ou de course. T’as le droit d’aller où tu veux toujours. Et au final ton chemin sera un peu comme tout toi et tout le reste; incomparable.

© Frédéric Gingras 2019