17 avril 2019

Expire enfin

Quand parfois je me sens un peu coincé je ferme les yeux et je lève les bras très haut et en même temps j’inspire le plus d’air possible et j’essaie de retenir mon souffle pour toujours et alors lorsque mon corps a atteint le même sentiment de panique que mon esprit j’accepte d’abandonner totalement et j’expire enfin ce que j’essayais jusqu’ici de retenir absolument, et en baissant les bras je souris doucement et je lâche ma prise sur l’éphémère et je regarde ce souffle que j’ai voulu garder pour moi s’en aller pour toujours. Et je vais mieux. J’abandonne totalement et je souris doucement. J’expire enfin et je lâche prise.

© Frédéric Gingras 2019